COMMENT SUIVRE SON INTUITION et NE PLUS ÊTRE DÉÇU

Suivre son intuition, ça veut dire quoi exactement? 

A l’intérieur de soi, on a tous une sagesse profonde, notre conscience supérieure qui peut nous guider à chaque instant dans notre vie de tous les jours bien mieux que notre mental. C’est notre identité, notre Soi véritable. Parcequ’il a une vision grand angle sur tout le vivant, dans l’invisible et pas seulement dans le visible, il est capable de nous diriger avec beaucoup plus de sagesse. 

Tout le monde a expérimenté l’intuition: avoir un flash, un éclair, une idée soudaine, une image, un ressenti, sans autre explication. On le sent la plupart du temps dans nos tripes. On ne sait pas pourquoi mais on sait que c’est ça qu’il faut faire. On ne peut pas l’expliquer rationellement. 

Certains la compare à un GPS intérieur. Et c’est assez juste car le GPS, comme l’intuition, vous donne une direction de comment aller à votre destination mais ne vous décrit pas ce que vous allez vivre une fois arrivé.

 

La voie rapide pour se mettre au diapason avec sa sagesse intérieure

La porte la plus facile d’accès, c’est de respirer plusieurs fois profondément dans votre coeur, au centre de votre poitrine (ce qu’on appelle le chakra du coeur) en posant l’intention de recevoir votre guidance intérieure pour un secteur particulier de votre vie. Quand vous faites ça, vous descendez votre attention de votre tête à votre coeur qui est lui beaucoup plus ouvert à tous les possibles. Ne pensez qu’à respirer et concentrez-vous sur votre coeur. 

En réalité l’intuition vient naturellement sans que vous la demandiez parce que vous êtes vous-même cette sagesse intérieure. En fait, cela n’arrête pas. Les informations remontent sans cesse de l’intérieur de vous à votre conscience. Ou nous y faisons attention ou nous les ignorons, en les écrasant d’un revers rationnel :-). Et c’est là que l’entraînement intervient: en choisissant de façon répétée d’écouter notre intuition, on va s’entraîner à la reconnaître et à faire l’expérience de la suivre.

 

Rester dans l’espace de tous les possibles pour ne plus être déçu(e)

L’intuition, ce que j’appelle la guidance intérieure, donne une direction: « appelle cette personne, va à cette soirée, va à cette destination, etc. », mais ne donne jamais le pourquoi. Déjà, parce aue ça serait très ennuyeux et ça nous ôterait le plaisir de la surprise et surtout parce que le champ de tous les possibles doit rester ouvert. Mais c’est là qu’il y a un noeud. Cela créé du vide et à cet endroit, notre mental, qui cherche toujours à mettre du sens, à reprendre le contrôle et à analyser, va commencer à imaginer des histoires. Je l’appelle notre machine à scénario ;-))))

Prenons par exemple: une rencontre amoureuse (mais ça peut être aussi une rencontre professionnelle ou amicale). On l’a tous expérimenté et que vous soyez un homme ou une femme, c’est pareil, vous voyez bien de quoi je parle j’en suis sûre, on a tous la même machine à scénario ;-)). Vous allez bientôt avoir votre premier rdv, et comme c’est l’inconnu, les projections dans le futur commencent à défiler. Il y a comme un parfum dans l’air. A ce stade, ça va encore, la palette des possibles est encore là. Mais bientôt, et comme le cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est réel et ce qui est imaginaire, vous allez y associer de l’émotion et des sensations physiques et vous allez commencer à figer un possible dans le futur. Et vous serez d’accord avec moi, c’est bien parce que vous donnez à un moment donné votre accord à l’intérieur que ces visions statiques du futur se développent. Vous vous sentez bien, vous vous dites même que l’autre ne peut que ressentir cette connexion extraordinaire que vous sentez. Sauf que ce n’est pas la réalité! Et c’est là que votre coeur s’est fermé, sans crier gare.

Et c’est sûr, c’est garanti estampillé, vous avez créé ce qu’on appelle des ATTENTES et:

  • vous courrez vers la déception, vous allez souffrir, ça ne sera peut-être pas immédiat mais à un moment donné, c’est certain, la réalité ne rencontrera plus votre fantaisie et cela va amener de la frustration
  • En plus, vous risquez de ne pas voir ce qu’il vous revenait de vivre avec cette personne

Alors comment faire pour rester le coeur ouvert à tous les possibles, à l’instant présent? C’est ce que j’expérimente depuis quelque temps: en commençant par dire non aux scénarios en amont. Je dis bien en amont! Pour ma part, j’ajoute en respirant « Je reste dans l’instant présent ». Lorsque vous sentez que des images commencent à s’échaffauder dans votre esprit, vous dites: « NON ». Tout simplement et vous respirez.

Et bien sûr, si un malaise subsiste, laissez monter vos émotions. Mais ce sera le sujet de prochains articles, sinon celui-ci risque d’être bien trop long;-).

En fait c’est un peu comme d’être funambule: rester suspendu dans le vide, sur le fil du présent, centré dans le coeur pour ne pas chuter dans le passé ou le futur, et c’est là qu’on est le mieux, même si c’est une affaire délicate ;-). On y arrive pas tout de suite et pas tout le temps mais c’est un investissement à long terme sur soi et son bien-être ;-)))

 

Bon, ne me croyez pas sur parole, expérimentez! 

Je vous dis à tout bientôt.

Expérimentez! Vivez! Osez!

A bientôt 🙂

 

Virginie

Pin It on Pinterest

Share This